En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Actions pédagogiques au CDI

Prix Renaudot des lycéens 2017

Par SEBASTIEN BODARD, publié le vendredi 3 février 2012 14:28 - Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017 09:07

2017
 Les élèves de la Classe de première L3 
de Mme Bondue et M. Bodard participent cette année
au prestigieux Prix Renaudot des lycéens. 

*Mardi 14 Novembre 2017 :
Délibérations des présidents / Proclamation du lauréat à Loudun
 

*Jeudi 14 décembre ou mardi 19 décembre 2017 :
(en fonction des disponibilités de l'auteur)
Rencontre avec l'auteur à l'Espace Culturel René Monory de Loudun
 

Critiques des ouvrages par les élèves :
Publiées sur la page Facebook du Renaudot des Lycéens le 12/10/2017

La disparition de Josef Mengele, l'exil d'un médecin nazi.

Pour nous, le roman d'Olivier Guez est assez scandaleux non pas par le sujet mais plutôt par l'écriture du roman. Nous avons relevé une langue crue: "Gregor songe à un autre damier baraquements, chambre à gaz, crématoires, voies ferrées, où il a passé ses plus belles années d'ingénieur de la race, une cité interdite à l'odeur acre des chairs et des cheveux brûlés ceinte de miradors et de fil de fer barbelé." (p 19) Une langue qui tourne même parfois à la vulgarité, l'auteur décrit des scènes de sexe avec un langage vulgaire sans doute pour rendre grossier et choquant le point de vue de Josef Mengele.
En tant que lecteur, nous avons eu du mal à lire ce roman notamment à cause de la complexité de l'histoire mais aussi à celle de l'écriture (beaucoup de descriptions, beaucoup de personnages, nombreuse identités de Mengele).
Lorsque nous lisions ce roman, nous étions dérangées du fait de se mettre à la place d'un tueur, d'un monstre, d'un nazi.
Cependant, à travers ce livre nous avons pu apprendre certaines choses que l'on ignorait sur ces cruels médecins qui étaient en exil après la Seconde Guerre Mondiale.
A la fin de notre lecture, nous étions tout de même contentes de fermer définitivement les pages de ce roman.

Maryon, Meg, Lisa, Audrey, Adélie 
1L3 Lycée Duplessis-Mornay Saumur

"Nos richesses" de Kaouther Adimi, raconte l'histoire de l'Algérie à travers le journal d'Edmond Charlot , et l'intervention de Ryad, un jeune parisien qui doit transformer la librairie "Aux Vraies Richesses" en boutique de beignets.
Ce livre se compose de trois parties: l'histoire actuelle de la librairie, une partie qui relate la volonté d'indépendance de l'Algérie,et une partie qui est un journal intime d'Edmond Charlot.C'est la partie Historique qui est la mieux écrite et la plus intéressante.Elle permet d'apprendre des choses sur l'Algérie à travers les yeux d'une Algérienne.Dans la partie "actuelle" les personnages ne sont pas assez approfondis.On souhaiterait connaître plus leurs avis et leurs pensées.Pour finir, ce livre ne semble pas abouti dans les idées et dans l'histoire, sans doute trop ambitieux. 


Michèle, Emma et Tom,1eL3 à Duplessis Mornay.

Hervé Le Tellier décrit dans son roman "Toutes les familles heureuses" l'histoire de sa vie. Les premiers chapitres sont des portraits des personnes de sa famille, les derniers chapitres sont des éléments marquants de sa vie. Au premier abord, ce livre ne parait pas passionnant. Le Tellier décrit inlassablement chacun des membres de sa familles les uns après les autres. Malgré tout, les citations en début de chapitre éclaire le propos. De plus, l'écriture est assez prenante ce qui rend la lecture agréable en dépit de la trame inhabituelle qui laisse le lecteur sur sa faim.

Yohann Paul Lise Coralie Louane Marion 1L3 du lycée Duplessis-Mornay

La serpe de Philippe Jeanada

Cette histoire est un récit minutieux de l'enquête menée par l'auteur pour élucider le meurtre de Georges Girard, Amélie sa sœur et la bonne, Louise. Philippe Jeanada enquête sur un fait réel en 1950, ces trois personnages ont été lâchement assassinés, l'affaire à cette époque-là n'a pas été aboutie.
Le livre est bien écrit mais il y a beaucoup trop de détails qui pour nous ne sont pas indispensables (ex:" Annie m'a donné 8000 francs: trois billets de 1000, deux de 500,..."). 
Cependant, l'intrigue est très intéressante, nous aurions préféré que le livre soit écrit sous forme de roman et non d'enquête seulement. On s'est d'ailleurs demandé si ce livre était réellement un roman.


Amélie Masquelier, Lucile Claudel et Emilia Roulleau en 1ère L3 du lycée Duplessis-Mornay.

Le fou du roi:
Dans ce roman nous sommes plongés dans la cours du Roi Hassan II avec le fou du roi durant la deuxième moitié du XXème siècle, ce qui n'est pas précisé dans le livre.
Nos avis sont mitigés parce que certains aiment et d'autre pas vraiment. L'histoire est intéressant, mais on trouve difficile de se projeter car il n'y a pas d'intrigue, on ne sait pas ou ça nous mène. C'est une succession de description de personnage il n'y a pas d'action.
Cependant ce livre nous transporte hors de nos frontières, hors de l'Europe, tout droit en Afrique au Maroc dans la cours du roi Hassan II dans l'intimité du roi avec son bouffon qui est un personnage multiple et extraordinaire.

Karl, Maëva, Stella, Loïs 1èreL3 Duplesis Mornay

L'auteur part à la recherche d'un certain monsieur Piekielny, qu'il a découvert dans un roman de Romain Gary. Mais les recherches de monsieur Piekielny ne sont qu'un prétexte pour faire une biographie de Romain Gary ( ou Roman Kacew ). L'auteur mélange des intrigues déconcertantes.

 

Sélection du prix Renaudot des lycéens 2017

Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil)

Le fou du roi de Mahi Binebine (Stock)

Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)

La disparition de Josef Mengele d'Olivier Guez (Grasset)

La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)

Toutes les familles heureuses d'Hervé Le Tellier (J.-C. Lattès)


La page Facebook du Renaudot des lycéens 2017 : 
https://www.facebook.com/groups/345502178962445/